09/04/2006

Dernier cours : Conclusion des Contemplations, cours sur le biographique, exercices

PREMIERES   .
I - Conclusion des Contemplations : Autobiographie, engagement et romantisme

- Voir « ce que j’eusse aimé que vous sussiez », des citations à retenir pour l’écrit et l’oral

- Napoléon le petit. Nous avons lu ce poème extrait de l’œuvre polémique contre Napoléon III. Vous pourrait constater l’utilisation du comique, de la satire dans l’opposition entre Napoléon Bonaparte (Le grand), dont le poète fait l’éloge voire l’apologie et son misérable neveu « petit, petit »

- Nous avons ensuite brièvement analysé la caricature qui illustrait le texte, représentation satirique du petit tyran qui a usurpé l’aura de son aïeul.

Chanson (VII, 6)

Sa grandeur éblouit l'histoire.
   Quinze ans, il fut
Le dieu que traînait la victoire
   Sur un affût ;
L'Europe sous sa loi guerrière
   Se débattit. -
Toi, son singe, marche derrière,
   Petit, petit.
Napoléon dans la bataille,
   Grave et serein,
Guidait à travers la mitraille
   L'aigle d'airain.
Il entra sur le pont d'Arcole,
   Il en sortit. -
Voici de l'or, viens, pille et vole,
   Petit, petit.
Berlin, Vienne, étaient ses maîtresses ;
   Il les forçait,
Leste, et prenant les forteresses
   Par le corset ;
Il triompha de cent bastilles
   Qu'il investit. -
Voici pour toi, voici des filles,
   Petit, petit.
Il passait les monts et les plaines,
   Tenant en main
La palme, la foudre et les rênes
   Du genre humain ;
Il était ivre de sa gloire
   Qui retentit. -
Voici du sang, accours, viens boire,
   Petit, petit.
Quand il tomba, lâchant le monde,
   L'immense mer
Ouvrit à sa chute profonde
   Le gouffre amer ;
Il y plongea, sinistre archange,
   Et s'engloutit. -
Toi, tu te noieras dans la fange,
   Petit, petit.

Daumier

Paquebot Napoléonien
Le Charivari 02/12/1848

 


     II- Le Biographique
Voici ce qu’il faut retenir :
Biographie – Autobiographie
1 – Définitions

 

Biographie, grec bio : vie, graphein : écrire, le narrateur est le biographe vs autobiographie.

Culture ancienne (portrait, vie des saints, hagiographie)

Las Cases, Mémorial de Sainte héléne( 1823-1829)

L’idiot de la famille de Sartre ( 1971)

 

AUTOBIOGRAPHIE : Récit rétrospectif en prose (narration ultérieure ) / 1° personne /

Présence d’un pacte autobiographique ( l’auteur / narrateur présente un récit fidèle à la réalité, sans dissimulation, l’auteur prend des engagements )

Exercices

 

2 – Les formes autobiographiques ont évolué durant l’histoire :

 

Jusqu’au XVIII°, parler de soi est immoral

La notion a évolué : classique ( exploits, hauts faits politiques, Cardinal de Retz), romantique  ( impressions, sensibilité, Rousseau, Hugo ), moderne, scientifique ( interpréter la vie : W )

 

16° Peu présente ou de manière détournée au 16° ( regrets de Du Bellay, Montaigne,un précurseur qui se peint lui-même, autoportrait ESSAIS

 

17° Pascal, le « moi » est haïssable selon Pascal, narcissique

On accepte les Mémoires ( historique ) Mémorialiste : témoin de son temps.

 

18° : Les confessions de Rousseau «  Je forme une entreprise qui n’eut jamais d’exemple (…) Je veux montrer à mes semblables un homme dans toute la vérité de la nature ; et cet homme ce sera moi » Livre 1 ( définition de l’autobiographie)

Jeanne d’Arc de Michelet

 

19 ° : Siècle du romantisme, on favorise l’expression de soi : Musset, confessions d’un enfant su siècle, Hugo, les Contemplations, Chateaubriand, Mémoires d’outre tombe

 

20° : L’autofiction, fiction + vérité ( W) , l’amant de Marguerite Duras, Tanguy de Del Castillo

 

3 – Les différentes formes d’autobiographie

Les Mémoires :le mémorialiste est témoin de l’histoire ( Chateaubriand et Bonaparte )

Le poème autobiographique « les mémoires d’une âme »

L’essai ou l’autoportrait : Le récit illustre des réflexions ( Montaigne, voit des indiens : des cannibales, ils sont naturels )

Le journal intime : Anne Franck, le diariste, pas rétrospectif, quotidien.

L’autofiction : invention, fiction et vérités : roman autobiographique Adolphe de B. Constant, Tanguy, les Ritals / Jules Vallés ( jacques Vintgras) : L’enfant, le bachelier, l’insurgé

+ Des formes antibiographiques : un individu ne peut se connaître lui-même car il est subjectif, partial. L’écriture est inexacte : elle ne peut rendre compte de tout ( + mémoire ) Antimémoires de Malraux.

 

4 – Quelques outils d’analyse de texte :

-Quelle forme de bio / autobio

-L’énonciation ( combien de temps après ? un jeune raconte l’histoire d’un vieux, Perec fait sa psychanalyse etc.)

-Situer l’œuvre dans son contexte

- Y a-t-il un pacte autobiographique

-Quels sont les enjeux de l’oeuvre ? ( mémoires Hugo )

 

III- EXERCICES

 

S5                                LES CARACTERISTIQUES DU TEXTE AUTOBIOGRAPHIQUE

 

I – Les formes de l’autobiographie. Distinguez « Journal intime », « Mémoires », « Autofiction ». Présentez une réponse argumentée.

 

A La Comtesse de Boigne écrit ses Mémoires en 1837. Elle y raconte son enfance à Versailles et son destin d’émigrée.
J'ai été littéralement élevée sur les genoux de la famille royale. Le Roi et la Reine surtout me comblaient de bontés. Dans un temps où, comme je l’ai déjà dit, les enfants étaient mis en nourrice, puis en sevrage, puis au couvent, où, vêtus en petites dames et en petits messieurs, il ne paraissaient que pour être gênés, maussades et grognons, avec mon fourreau de batiste (1) et une profusion de cheveux blonds qui ornait une jolie petite figure, je frappais extrêmement. Mon père s’était amusé à développer mon intelligence, et l’on me trouvait très sincèrement un petit prodige. J’avais appris à lire avec une si grande facilité qu’à trois ans je lisais et débitais pour mon plaisir et, même, dit-on, pour celui des autres, les tragédies de Racine.
1- Tissu en lin très fin
Comtesse de Boigne (1781-1866), Mémoires du règne de Louis XVI à 1820, tome I.

 

B Henri-Frédéric Amiel a laissé après sa mort, un journal intime de près de 16 900 pages, il évoque ici un deuil familial.
Le temps se maintient splendide depuis bien des jours. Journée de deuil et de famille. Innombrables visites reçues. J’emmène mon petit neveu à la Monnaie pour l’après-midi. Les enfants ne savent encore rien. La grand’maman est dans un affaissement muet et morne ;Jul.* est affligé, Fr.* saisi, les frères du mort sont frappés et les amis attristés, ou stupéfaits. – Pourtant tout cela manque un peu de recueillement.
H.F Amiel (1821-1881), Journal Intime (janvier-juin1854), édité en 1973

 

C Dans L’Amant, Marguerite Duras, qui a pourtant déclaré « L’histoire de ma vie n’existe pas » évoque son histoire d’amour avec un homme très différent et plus âgé qu’elle, membre de la communauté chinoise de Cholen.
Que je vous dise encore, j’ai quinze ans et demi.
C’est le passage d’un bac sur le Mékong.
L’image dure pendant toute la traversée du fleuve.
J’ai quinze ans et demi, il n’y a pas de saisons dans ce pays-là, nous sommes dans une saison unique, chaude, monotone, nous sommes dans la longue zone chaude de la terre, pas de printemps, pas de renouveau.
Je suis dans une pension d’état à Saigon. Je dors et je mange là, dans cette pension, mais je vais en classe au-dehors, au lycée français. Ma mère, institutrice, veut le secondaire pour sa fille. Pour toi c’est le secondaire qu’il faudra. Ce qui était suffisant pour elle ne l’est plus pour la petite.
Marguerite Duras (1914-1996), L’Amant. 1984

 

II- Définir le pacte autobiographique.  Quelles sont les formes d’autobiographie présentes dans le corpus ? Quel pacte l’auteur noue-t-il avec le lecteur ? Présentez une réponse argumentée.

 

A Je n'entretiendrai pas non plus la postérité du détail de mes faiblesses; je ne dirai de moi que ce qui est convenable à ma dignité d'homme et, j'ose le dire, à l'élévation de mon cœur. Il ne faut présenter au monde que ce qui est beau; ce n'est pas mentir à Dieu que de ne découvrir de sa vie que ce qui peut porter nos pareils à des sentiments nobles et généreux.
Mémoires d’outre-tombe(1848-1850), Chateaubriand (1768-1848)

 

B Mettre à nu certaines obsessions d'ordre sentimental ou sexuel, confesser publiquement certaines des déficiences ou des lâchetés qui lui font le plus honte, tel fut pour l'auteur le moyen - grossier sans doute, mais qu'il livre à d'autres en espérant le voir amender - d'introduire ne fût-ce que l'ombre d'une corne de taureau dans une œuvre littéraire.
Michel Leiris  De la littérature considérée comme une tauromachie (1946) Préface à l’Âge d’homme

 

C Le monde n’est qu’une branloire pérenne. Toutes choses y branlent sans cesse : la terre, les rochers du Caucase, les pyramides d’Egypte, et du branle public et du leur. La constance même n’est autre chose qu’un branle plus languissant. Je ne puis assurer mon objet. Il va trouble et chancelant, d’une ivresse naturelle. Je le prends en ce point, comme il est, en l’instant que je m’amuse à lui. Je ne peins pas l’être. Je peins le passage : non un passage d’âge en autre, ou, comme dit le peuple, de sept en sept ans, mais de jour en jour, de minute en minute. Il faut accommoder mon histoire à l’heure. Je pourrai tantôt changer, non de fortune seulement, mais aussi d’intention
Montaigne (1533-1592) Essais, Livre III, chapitre II, « Du repentir »

 

III- Ecriture
En vous inspirant de Michel Leiris (Texte II B), écrivez la préface à une autobiographie en mettant en avant les éléments qui vous paraissent essentiels pour rédiger une œuvre de vérité

 

 

 

 

La vie devant soi

SECONDES Vous pouvez avoir une note supplémentaire (le devoir sur La vie devant soi ayant été annulé) en faisant une fiche de lecture suivant ce plan :

Fiche de lecture sur La Vie Devant soi (elle ne doit pas dépasser une page)

1 – Bâtir un résumé très court.

2 – Présenter les principales caractéristiques de 4 à 6 personnages

3 – Analyse de la narration (focalisation, registres, niveau de langue etc.)

4 – Jugement personnel et argumenté su l’œuvre.

05/04/2006

Chers élèves,

Nouveauté (Premières) : Une fiche supplémentaire pour réviser, Pangloss.

Pour le reste, je copie et colle le même message.

1° S6 : Si vous voulez avoir des nouvelles du conseil de classe, contactez-moi, je vous ferai parvenir une synthèse.

TRAVAUX A FAIRE IMPERATIVEMENT (Rappel)

1° S6 : Lire l’Adversaire de Carrère, Dora Bruder de Modiano, W ou le souvenir d’enfance de Pérec

+ Rédiger une fiche : biographie succincte de l’auteur, résumé de l’œuvre, principaux personnages.

Travaux de recherche (conseillés) : qu’est-ce q’une biographie, une autobiographie, un roman autobiographique (ou autofiction), des Mémoires, un journal intime ? Trouvez un auteur pour chacun de ces genres littéraires.

1°STG4 : Lire l’Adversaire de Carrère et Tanguy de Michel del Castillo

+ Rédiger une fiche : biographie succincte de l’auteur, résumé de l’œuvre, principaux personnages.

Travaux de recherche (conseillés) : qu’est-ce q’une biographie, une autobiographie, un roman autobiographique (ou autofiction), des Mémoires, un journal intime ? Trouvez un auteur pour chacun de ces genres littéraires.

 : Commencer à lire Les Liaisons Dangereuses de Choderlos de Laclos

+ Rédiger une fiche : biographie succincte de l’auteur, résumé de l’œuvre, principaux personnages.

TRAVAUX VIVEMENT CONSEILLES

PREMIERES : Je vous conseille toujours aussi vivement de faire le dernier sujet mis en ligne : L’apologue / La poésie (S / STG, me demander le plan du commentaire).

SECONDES : Question sur le corpus en vue du commentaire littéraire et/ou Textes + questions + écriture type bac

Salutations.

M.Moli

Pangloss

 

Nom : signifiant « tout en langue ».

Fonction : Précepteur (enseignant). « oracle du château » de Thunder ten-tronck en Wesphalie.

Son enseignement : Il se résume à « Tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles ». Pangloss est un disciple de Leibniz.

Son intérêt dans le conte : son nom est comique, son enseignement superficiel. Ses affirmations optimistes sont sans cesse démenties par les événements (ce qui leur donne un aspect fortement ironique)

 

Etapes des aventures de Pangloss

-         Le château est rasé par l’ennemi, il doit s’enfuir (emportant avec lui une « MST » contractée avec la jolie chambrière Paquette)

-         Candide le retrouve couvert de pustules en Hollande, les yeux morts, le nez rongé.

-         Recueilli par le bon anabaptiste, il guérit, ne perdant qu’un œil et travaille comme comptable dans la manufacture de son bienfaiteur.

-         Il fait naufrage en rade de Lisbonne avec son disciple.

-         Un tremblement de terre détruit la ville de fond en comble

-         Pangloss croit consoler quelques survivants en leur disant que tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes, mauvais calcul, il est arrêté par l’Inquisition.

-         Pangloss est  pendu tandis que Candide est fessé.

-         Un jour, dans une galère turque, Candide remarque deux forçats qui rament très mal. L’un d’eux est Pangloss, sauvé car il avait été mal pendu et la pluie avait empêché le bourreau d’allumer son bûcher. Le philosophe leibnizien était revenu à la vie lorsqu’on barbier qui avait acheté son corps tentait de le disséquer. Il vient à Constantinople et est condamné aux galères pour avoir replacé dans un corsage un bouquet perdu par une jolie dévote.

-         A la fin du récit, il est admis dans le jardin de Candide. Toutefois il continue à pérorer et développer son discours optimiste.

 

Conclusion : Pangloss est un personnage comique, bouffon. Malgré son érudition (savoir encyclopédique : arithmétique, théologie etc.), son intelligence, son esprit est limité (le meilleur des mondes possibles et il n’y a pas d’effet sans cause). Il est donc paradoxal.

Pangloss représente donc ce que Voltaire n’est pas et ne veut pas devenir : un philosophe emmuré dans des préjugés, des vérités générales et un raisonnement préfabriqué.

 

03/04/2006

Paul Valery Variété, « Stendhal », 1929

"Qui se confesse ment, et fuit le véritable vrai, lequel est nul, ou informe, et, en général, indistinct. Mais la confidence toujours songe à la gloire, au scandale, à l’excuse, à la propagande."

Belle citation. A retenir "Qui se confesse ment" et méditer pour l'autobiographie.

17:07 Publié dans Citations | Lien permanent | Commentaires (0)

Qu'est-ce qu'une autobiographie ?

AUTOBIOGRAPHIE

A la différence de la biographie, la vie est relatée par l’intéressé lui-même. C’est un récit rétrospectif (littéralement qui regarde en arrière) en prose qu’une personne réelle fait de sa propre existence lorsqu’elle met l’accent sur sa vie individuelle en particulier.

Citation : « Je suis le véritable héros de mon roman » écrivait D’Assoucy dans Les Aventures burlesques de M. D’Assoucy, 1677

A savoir, l’autobiographie ne date pas d’hier :

- Au V° siècle : Les Confessions de Saint Augustin, où Aurelius Augustinus développe sa philosophie chrétienne.

- Au XVI° siècle : Montaigne livre son autoportrait dans les Essais

- Au XVIII° siècle, c’est un genre de premier plan  avec Les Confessions de Rousseau.

- Au XIX° siècle, le genre connaît une large expansion avec Les Mémoires d’Outre-tombe de Chateaubriand (1848-1850) où l’auteur relate à la fois sa vie privée et politique.

    Evidemment, cette expansion sera liée au mouvement romantique. Hugo écrit Les Contemplations (autobiographie par le biais de la poésie), Musset, Les Confessions d’un enfant du siècle.

   Dans Histoire de ma vie, George Sand déclare «  L’humanité a son histoire intime en chaque homme ». Citation à retenir car, nous le verrons, dans ce type d’œuvre histoire (personnelle) et Histoire (avec un grand H, l’histoire de tous) sont liées. L’autobiographie devient le genre le plus apte à la compréhension de soi, des autres, de la société, du monde.

- Au XX° siècle. L’autobiographie est un genre vivant. Citons Gide Si le grain meurt, 1922, Valéry Variétés II, 1929,  W ou le souvenir d’enfance, Georges Perec, Si c’est un homme, Primo Levi (son récit de déporté juif dans les camps) etc.

Toutefois, nous verrons que les auteurs s’interrogent sur les possibilités de l’autobiographie à exister en tant que genre littéraire en conjuguant authenticité (devoir de dire la vérité) et qualité esthétique, littéraire.

Conclusion : l’autobiographie relève d’un désir : dire la vérité. L’autobiographe à travers ce genre part dans une quête, la quête de soi.